Accueil > Le Club > La vie du club

L’interview de la semaine : Louis Fyad

dimanche 6 mai 2018


1. Bonjour Louis, peux-tu te présenter ?
Bonjour, je suis Louis Fyad, j’ai 21 ans et je suis assistant d’éducation. Au Stade, je joue dans la catégorie Espoir et je suis aussi éducateur des moins de 14 à l’Ecole de Rugby.

2. Comment s’est déroulé ta saison avec les Espoirs ?
Pour une première saison en Espoir… super bien ! Nous avons un groupe très jeune et qui joue pour le maillot. Nous vivons une première phase où nous ne perdons qu’un match et des Play-off assez durs avec des équipes plus confirmées que celles des phases de qualification même si nous avons décroché deux victoires (dans l’attente du score contre Limoges). Nous serons prêts pour la saison prochaine !!

3. Peux-tu nous parler de ta sélection avec le Liban ?
Ouf... Le Liban est le pays dont ma famille est originaire du côté de mon père et, étant donné que je suis très fier de mes origines, j’ai regardé beaucoup de vidéos sur le rugby au Liban puis j’ai réussi à avoir un contact. J’ai appris ma sélection via un mail du président de la LRUF (Lebanese Rugby Union Federation).

4. Sais-tu comment vont se dérouler les rencontres qui t’attendent ? *
Nous jouons un premier match contre La Jordanie et le Qatar rencontre l’Iran. Les deux gagnants jouent donc pour la montée en Division 2 et le trophée du « The Asia Rugby Championship »

5. Comment vis-tu ta sélection, sportivement et personnellement ?
Sportivement, je stresse car c’est un gros challenge, jouer pour une équipe nationale, ce n’est pas donné à tout le monde ! J’ai cette chance donc je fonce.
Au niveau personnel c’est un honneur de jouer pour mes origines, représenter ma famille… Je pense que je ne peux rien demander de plus !

6. Hors rugby, que fais-tu de ton temps libre ?
Je bouge beaucoup, le Liban est un petit pays qui a une grosse histoire. Je vais surtout dans le centre et le Nord visiter des sites touristiques tels que Byblos et Tripoli pour la partie historique, Notre Dame d’Harissa (ville au dessus de Jounieh) ou bien la Grotte de Jeita que je recommande et j’en oublie. Puis j’essaie de retrouver des proches car je suis issu d’une famille originaire de Kousba qui a émigré un peu partout dans le monde suite aux conflits multiples subis par ce pays. Après il y a beaucoup d’activités intéressantes à faire comme les boutiques à Beyrouth ou bronzer sur les plages à Anfeh ou bien encore faire la fête dans les bars dansants du bord de mer !

*Nous avons rencontré Louis avant le début des matchs.